Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ? 

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ? 

Vous vous questionnez sur la suite de votre parcours professionnel et vous envisagez de faire un bilan de compétences ?

Dans cet article, nous vous présentons ce qu’est exactement un bilan de compétences et à quoi ça sert.. Nous mettons également à votre disposition un test pour diagnostiquer vos besoins et identifier les bénéfices que vous pourriez obtenir d’un tel dispositif en fonction de votre situation. 

Comment se présente un bilan de compétences ? 

Le bilan de compétences est un dispositif concourant au développement des compétences encadré par la loi. Il a pour objet de permettre au bénéficiaire d’analyser son parcours professionnel et ses motivations afin de définir un projet professionnel. C’est une démarche entreprise librement et qui peut être engagée à titre personnel ou en passant par son employeur. II comprend nécessairement 3 phases réglementaires : 

1. La phase préliminaire

Elle a pour but de diagnostiquer la demande du bénéficiaire. Elle prend le plus souvent la forme d’un entretien d’une heure entre le consultant et le bénéficiaire, pour identifier les besoins et les attentes. Le compte rendu des échanges donne lieu à l’édition d’une convention de bilan de compétences, qui dessine un accompagnement spécifique et adapté au bénéficiaire. 

2. La phase d’investigation 

Celle-ci a plusieurs objectifs : 

  • analyser le parcours professionnel pour identifier les aptitudes et compétences ;
  • identifier ses points forts et intérêts professionnels ;
  • identifier ses freins et contraintes ;
  • identifier ses aspirations professionnelles ;
  • explorer sans censure plusieurs options de projets professionnels  ;
  • étudier la faisabilité des plus prometteurs par des tests et des enquêtes métiers. 

Le bénéficiaire est pleinement acteur tout au long de cette phase, par la réalisation d’exercices, la consultation de fiches métiers ou encore la réalisation d’enquêtes terrain pour valider certaines hypothèses émises. 

3. La phase de conclusion

Son but est de formaliser par écrit le projet professionnel retenu et d’établir un plan d’action concret. Y figurent les objectifs, les étapes et les tâches à réaliser suite à l’accompagnement.

La démarche est sécurisée par l’identification :

  • des ressources disponibles, pour pouvoir les mobiliser et les développer 
  • des risques inhérents au projet, pour mieux les anticiper
  • des étapes accessibles et d’un plan d’action realiste

Le consultant en bilan de compétences remet au bénéficiaire une synthèse qui reprend les éléments essentiels de l’accompagnement, ainsi qu’un certificat de réalisation.

Après la conclusion du bilan, il est important de garder le lien pour suivre l’avancement du projet, avec des entretiens de suivi à 3 ou 6 mois. 

Bon à savoir

Vérifiez que l’organisme de bilan de compétences vous fournisse un livret d’accompagnement qui sert de guide méthodologique tout au long de l’accompagnement. 

À qui s’adresse le bilan de compétences ?

Si vous vous sentez concerné par une ou plusieurs des situations ci-dessous, cette démarche vous sera utile. 

  • Vous avez besoin de changer vos perspectives professionnelles, mais vous ne savez pas comment vous y prendre

Si vous avez du mal à cerner vos possibilités, définir vos priorités, savoir où chercher l’information… Le bilan de compétences vous apporte une méthode pour construire votre projet professionnel. Il fixe un cadre et vous accompagne dans vos recherches. 

  • Vous n’arrivez pas à faire des choix 

Vous êtes rempli d’incertitudes, et éprouvez de façon générale une grande difficulté à faire des choix ? Dans ce cas, le bilan de compétences vous fournit un apprentissage pour vous apprendre justement à sélectionner ce qui vous convient le mieux parmi plusieurs options.

  • Vous désirez obtenir rapidement des ressources sur votre reconversion 

Le fait d’être accompagné et de dédier du temps à définir le prochain chapitre inspirant de votre carrière vous permet de rassembler avec méthode les informations pertinentes, les tester, et vous mettre en mouvement sur votre projet.

  • Vous avez peu de soutien de votre entourage 

Vous pouvez vous sentir seul dans votre souhait de changement professionnel. Votre consultant en bilan de compétences devient alors un véritable partenaire pour vous donner confiance en vous et vous amener à affirmer vos choix de vie. 

  • Plusieurs aspects de votre projet sont contradictoires 

Vous pouvez vous sentir tiraillé entre plusieurs besoins et désirs différents, et parfois contradictoires. Le bilan de compétences est également un moment privilégié pour accompagner une phase d’introspection tout en prenant en compte ses autres engagements et contraintes (famille, loisir, financiers…). 

  • Vous êtes stressé(e) face aux perspectives d’avenir professionnel  

Si vous ressentez de l’angoisse face à ces nouvelles perspectives, retenez une chose : c’est normal. Sortir de sa zone de “sécurité” n’est jamais confortable. En vous fixant un cadre et en étant accompagné par un professionnel, vous allez pouvoir avancer beaucoup plus sereinement dans votre reconversion

Vous avez envie de savoir ce qu’un bilan de compétences pourra vous apporter ?  

 

Passez le test Peps d’Oeuvre Collective pour identifier si le bilan de compétences est un accompagnement fait pour vous. 

 

Posez-vous les bonnes questions et redonnez du Peps à votre carrière

Vous vous reconnaissez dans les situations présentées précédemment ? 

Nous vous invitons à réserver votre séance de découverte pour faire connaissance avec votre consultant en bilan de compétences et recevoir des conseils personnalisés par rapport à votre besoin. C’est gratuit et sans engagement. 

Pour réserver votre séance de découverte, c’est par ici.

Et pour vous accompagner dans cet accomplissement professionnel, vous pouvez faire confiance à Oeuvre Collective.

Adopter une mentalité de croissance : la clé du succès professionnel

Adopter une mentalité de croissance : la clé du succès professionnel

Qu’est-ce que la mentalité de croissance ? Selon un article publié dans la Harvard Business Review, il s’agirait de l’état d’esprit essentiel pour permettre d’évoluer et de progresser vers ses objectifs, tant dans sa vie professionnelle que personnelle. En somme, la capacité à cultiver une mentalité de croissance pourrait être le secret de la réussite et de l’épanouissement personnel.

 

Qu’est-ce que la mentalité de croissance ?

Carol Dweck, professeure de psychologie sociale, a développé une théorie qui oppose deux types d’états d’esprit : 

 

L’état d’esprit de croissance 

L’essence de la mentalité de croissance réside dans la conviction que les aptitudes ne sont pas figées ou prédéterminées, mais qu’elles peuvent être cultivées et développées par l’engagement actif dans le processus d’apprentissage. 

Avec une mentalité de croissance, tout peut être appris et développé au fil du temps, sans limites. Les personnes ayant une mentalité de croissance ont tendance à avoir de plus grandes ambitions, que ce soit dans leur vie personnelle ou professionnelle. 

Une mentalité de croissance encourage la volonté d’apprendre, de se développer et de s’améliorer continuellement. Elle favorise la résilience, la persévérance et la recherche de défis, tout en offrant des opportunités d’accomplissement et de réussite. Cultiver une mentalité de croissance peut avoir des avantages significatifs dans divers aspects de la vie, notamment la carrière professionnelle, les relations interpersonnelles et le bien-être personnel.

Une personne ayant une mentalité de croissance considère les défis comme des opportunités d’apprentissage, les obstacles comme des occasions de surmonter les difficultés, et les échecs comme des leçons pour progresser.

 

L’état d’esprit fixe 

Avec un état d’esprit fixe, une personne pense ses dispositions innées et limitées. Elle détermine donc le champ des possibles en incluant une limite : ses capacités actuelles. Les personnes ayant un état d’esprit fixe pensent qu’elles sont nées avec un certain niveau de compétences et qu’il est inutile de s’efforcer d’améliorer ces compétences, car elles sont considérées comme des traits fixes et immuables. 

Cette mentalité limite les aspirations et l’accomplissement, car les individus ont tendance à éviter les défis qui pourraient mettre en lumière leurs lacunes ou les confronter à l’échec. Ils peuvent également être découragés par les obstacles, car ils les interprètent comme des preuves de leurs limites personnelles. En conséquence, ils peuvent se retrouver coincés dans leur zone de confort, évitant de prendre des risques et de s’engager dans des activités qui pourraient les aider à se développer.

La mentalité de croissance est-elle essentielle sur le marché de l’emploi ? 

Pour réussir sur le marché du travail, surtout de nos jours, il est essentiel d’adopter un état d’esprit de croissance. Votre succès dépendra en effet de votre capacité à maintenir : 

  • une ouverture d’esprit, une curiosité intellectuelle ;
  • à développer de nouvelles compétences en continu ; 
  • à s’adapter au monde du travail en constante évolution ; 
  • à surmonter les échecs et les voir comme des opportunités de progression ;
  • la capacité à collaborer et entretenir son esprit d’équipe ;
  • à gagner en leadership et esprit d’initiative ; 
  • à relever les défis. 

Comment développer une mentalité de croissance ? 

Reconnaître et accepter ses erreurs 

L’échec est considéré en France comme une expérience négative. Pourtant, il peut aussi se révéler être une excellente source d’apprentissage et de croissance personnelle et professionnelle

Lorsqu’on échoue, on a l’opportunité de réfléchir sur ce qui n’a pas fonctionné, d’analyser les raisons de l’échec, et d’identifier les erreurs à ne plus commettre. Cela peut nous aider à mieux comprendre nos faiblesses et nos limites. Il s’agit aussi de découvrir de nouvelles méthodes pour atteindre nos objectifs.

L’échec nous aide donc à développer une certaine résilience et accroît notre capacité à rebondir. En somme, il nous pousse à sortir de notre zone de confort. Mais doit-on pour autant l’assimiler à une expérience négative ? Pas forcément. En adoptant une mentalité de croissance, vous allez être en mesure de remplacer le mot échec par apprentissage. 

En situation d’échec, on peut se retrouver à blâmer les circonstances pour ne pas avoir à faire face à ses propres erreurs. Agir de cette façon revient en réalité à se déresponsabiliser. Plus encore, selon Carol Dweck, blâmer les autres pour ses propres échecs, c’est se priver de la possibilité de les réparer.

 

Faire preuve de curiosité

Faire preuve de curiosité est un élément essentiel pour développer une mentalité de croissance. Cela implique d’être ouvert à de nouvelles expériences, d’avoir soif de connaissances et d’être motivé pour explorer de nouveaux domaines. Voici quelques conseils pour développer votre curiosité et ainsi adopter une mentalité de croissance : 

  • poser des questions ; 
  • faire de la veille dans son domaine métier ;
  • apprendre de nouvelles compétences ;
  • découvrir de nouveaux domaines ;
  • remettre en question et remédier aux lacunes.

 

En développant votre curiosité, vous stimulez votre esprit, cultivez votre désir d’apprendre et nourrissez votre mentalité de croissance. La curiosité vous permet d’explorer de nouveaux terrains, de vous adapter aux changements et d’embrasser les opportunités de développement personnel et professionnel. C’est une qualité précieuse pour ceux qui cherchent à élargir leurs horizons et à atteindre leur plein potentiel.

 

Se fixer des objectifs 

Établir des objectifs clairs, spécifiques et mesurables, vous aident à rester motivé et à évaluer votre progression. Pour cela, il est important de rester réaliste et de se fixer des objectifs SMART. Vos objectifs doivent aussi être : 

  • clairs et précis : cela vous permet de définir des étapes tangibles et réalisables pour les atteindre. 
  • motivants : lorsque vous avez des cibles spécifiques à atteindre, vous êtes plus enclin à vous engager pleinement et à faire les efforts nécessaires pour les réaliser. Les objectifs vous donnent un sentiment de direction et d’accomplissement.
  • mesurables : en décomposant vos objectifs en étapes intermédiaires, vous pouvez évaluer régulièrement vos avancées et célébrer vos réussites partielles.
  • flexibles : si vous rencontrez des difficultés ou si vous constatez que vos objectifs initiaux ne sont pas réalisables, vous pouvez les réévaluer et les adapter en conséquence. 

En vous fixant des objectifs clairs et précis, vous créez une feuille de route pour votre développement personnel et professionnel. Ces buts vous aident à maintenir votre motivation, à mesurer votre progression et à développer de nouvelles compétences. Ils constituent des repères tangibles qui vous guident sur votre chemin vers la réussite et renforcent votre mentalité de croissance.

 

Sortir de sa zone de confort 

Sortir de sa zone de confort est certes, un grand pas en avant, mais c’est aussi l’un des meilleurs moyens pour se développer sur les plans personnel et professionnel. Si vous désirez sortir de votre zone de confort sans savoir pour autant comment y parvenir, voici quelques conseils :

 

  1. fixez-vous des objectifs réalisables : commencez progressivement en vous fixant de petits objectifs puis évoluez à augmenter la cadence ; 
  2. visualisez votre réussite : visualisez-vous en train de réussir dans votre nouveau défi afin de vous motiver et de vous aider à surmonter votre peur ; 
  3. apprenez de vos erreurs : soyez prêt à accepter l’échec comme une étape normale de l’apprentissage ; 
  4. faites-vous accompagner par un coach certifié : il vous aidera à sécuriser la démarche et à développer votre aptitude à sortir de votre zone de confort. Il se peut très bien que vous y preniez goût ! 
  5. soyez persévérant : n’abandonnez pas au premier obstacle en restant concentré sur votre objectif.

 

Enfin, rappelez-vous que sortir de votre zone de confort est une étape clé pour votre succès professionnel. C’est au-delà de votre zone de confort que se situe votre zone d’apprentissage et d’excellence. 

 

Bien s’entourer 

Les personnes qui vous entourent ont un impact significatif sur votre état d’esprit, votre motivation et votre développement personnel. Il vous sera plus facile de développer et entretenir votre mentalité de croissance si vous êtes entouré(e) par des personnes qui possèdent également cette mentalité.  

 

Rester motivé 

Enfin, point très important : le développement d’une mentalité de croissance nécessite de la persévérance, de la détermination et une motivation constante !

Rappelez-vous la finalité de vos objectifs, ainsi que les bénéfices que vous obtiendrez à les atteindre. Que ce soit l’amélioration de vos compétences, l’élargissement de vos horizons, ou la réalisation de votre plein potentiel, gardez à l’esprit la finalité de vos objectifs, ainsi que les bénéfices que vous obtiendrez en les atteignant. Vous mobilisez ainsi votre motivation intrinsèque, associée au sens donné à l’action, et vous devenez inarrêtable. 

Alors, nous espérons que ces quelques conseils vous auront donné envie d’incarner la mentalité de croissance au quotidien. Nul doute que cela vous permettra d’accomplir vos objectifs et même vos rêves. 

« Que vous pensez être capable ou ne pas être capable, vous avez raison. » Henry Ford

Et pour vous accompagner dans cet accomplissement professionnel, vous pouvez faire confiance à Oeuvre Collective.

Faire une reconversion professionnelle :  nos conseils pour qu’elle soit réussie !

Faire une reconversion professionnelle :  nos conseils pour qu’elle soit réussie !

Faire une reconversion professionnelle est un parcours où se mêlent doute, réflexion, envie, planification, peur, persévérance… Derrière ce changement de carrière, il y a aussi la volonté de changer de vie et de s’écouter davantage pour trouver le métier qui coche toutes les cases et vous anime. Mais comment s’y prendre ?  Nous avons préparé pour vous différents conseils à suivre pour réussir votre reconversion professionnelle, d’après notre propre expérience de la transition professionnelle ainsi que celles de nos clients. 

1. Se donner le temps de la réflexion

Avant d’entreprendre une reconversion professionnelle, prendre le temps nécessaire pour la réflexion est crucial. Prendre une décision aussi importante ne devrait pas être précipité. 

Accordez-vous le luxe de faire une pause et d’explorer vos motivations profondes, vos intérêts et vos aspirations. La réflexion permet de mieux comprendre ce qui vous anime réellement sur le plan professionnel, ainsi que les domaines dans lesquels vous souhaitez vous épanouir. 

 

  • Réfléchissez à vos centres d’intérêt : Quelles activités vous procurent du plaisir ? Quels sujets ou domaines vous donnent envie d’en apprendre toujours davantage ? 
  • Identifiez vos valeurs : Réfléchissez à ce qui est important pour vous. Quelles sont vos valeurs fondamentales ? Qu’est-ce qui vous motive à vous lever chaque matin ?
  • Explorez différents domaines : Il peut être utile d’explorer plusieurs domaines d’activité afin de ne fermer aucune porte. Essayez de participer à des activités nouvelles, rencontrer des personnes différentes, voire à tester un nouveau métier par une immersion de quelques jours en entreprise. 
  • Déterminer quels sont vos atouts : Évaluer ses compétences et ses atouts constitue une étape essentielle pour réussir sa reconversion professionnelle.

 

Cela permet de mieux cibler les opportunités qui correspondent à ses compétences et à ses préférences professionnelles. En identifiant clairement ses points forts, on peut également mieux se présenter auprès des recruteurs et des employeurs potentiels, en mettant en avant ses talents et ses réalisations passées. 

Cette connaissance de soi permet aussi de renforcer sa confiance en soi et de mieux appréhender les challenges qui peuvent se présenter lors d’une reconversion professionnelle. 

Se donner le temps de la réflexion vous permettra également de peser les avantages et les inconvénients d’une reconversion, d’identifier les défis potentiels et de mettre en place une stratégie réaliste pour atteindre vos objectifs. Prenez le temps nécessaire pour mûrir votre projet et suivez ces quelques conseils : 

 

  • se poser les bonnes questions ; 
  • consulter des professionnels ;
  • effectuer des recherches approfondies ;
  • évaluer toutes les dimensions de votre projet.

La réflexion préalable est essentielle pour prendre une décision éclairée et vous donner la confiance nécessaire pour avancer sur le chemin de votre nouvelle carrière.

2. Faites vous accompagner par un professionnel

Ne restez pas seul pour mener votre reconversion professionnelle. Vous faire accompagner par un professionnel dans ce processus vous fera gagner beaucoup de temps et d’énergie. Vous aurez quelqu’un pour vous aider à lever vos doutes et vos freins, bien réels lorsque l’on envisage ce type de projet. 

Se faire accompagner pour faire reconversion professionnelle optimise vos chances de trouver un métier qui corresponde à vos aspirations et à vos compétences ; voire à créer votre propre activité. Mais pas uniquement. 

Un coach vous aide aussi à développer votre adaptabilité, ainsi que la confiance en vous et vos capacités. Il vous aide à avancer dans les périodes de doutes et à vous concentrer vers “ce que vous voulez” plutôt que sur “ce que vous ne voulez pas”. Il favorise ainsi votre mise en mouvement et votre engagement dans vos projets. 

3. Oser se lancer

    Bien évidemment, faire une reconversion professionnelle nécessite aussi d’établir un plan d’action. Cela peut inclure l’obtention d’une certification professionnelle, le développement de compétences supplémentaires, la candidature à des offres d’emploi ou la création de sa propre activité professionnelle…

    C’est souvent l’étape la plus dure à franchir parce que les freins sont présents et l’incertitude également. L’appel à un professionnel vous permettra d’analyser la faisabilité de votre projet avec méthode, ainsi que de lever vos freins au changement. Ainsi, vous pourrez vous lancer avec confiance en vous appuyant sur un plan d’action réfléchi.

    4. Se donner à fond dans son projet

    Le meilleur moyen pour n’avoir aucun regret dans votre décision est de vous impliquer consciencieusement dedans. Donnez-vous les moyens et impliquez-vous à fond dans votre projet. 

    Changer de carrière peut être un défi majeur qui implique des changements considérables. Il est donc important de s’engager pleinement dans ce processus de transition professionnelle pour maximiser ses chances de réussite et atteindre ses objectifs professionnels.

    Un seul mot d’ordre : Passer à l’action ! 

    5. Observer le chemin parcouru

    Dans le processus de reconversion professionnelle, il est essentiel de prendre le temps de reconnaître et de célébrer le chemin déjà parcouru. 

    Changer de carrière est une décision audacieuse et courageuse, qui nécessite souvent une remise en question profonde et une volonté de sortir de sa zone de confort. Peu importe où vous en êtes dans votre parcours de reconversion, il est important de vous rappeler que chaque étape franchie est une victoire en soi. Chaque nouvelle compétence acquise, chaque formation suivie, chaque expérience professionnelle accumulée est une pierre précieuse dans la construction de votre nouvelle voie. 

    Ne sous-estimez pas le pouvoir de la croissance personnelle et de l’adaptation, car c’est à travers ces défis que vous vous réinventez et développez de nouvelles facettes de votre identité professionnelle. Soyez fier de vous et de votre détermination à tracer un nouveau chemin vers une carrière qui vous épanouit et correspond à vos aspirations.

     

    Vous souhaitez donner du Peps à votre carrière et sentez qu’il est temps de vous poser les bonnes questions ?